La tecarthérapie, une prise en charge innovante de la douleur

Pour accélérer les mécanismes naturels de récupération tissulaire

La tecarthérapie est une technique innovante utilisée par des praticiens spécifiquement formés, en complément d’une manipulation « classique » et/ou d’une rééducation. La « machine » appelée « T.E.C.A.R. » signifie plus communément Transfert d’Énergie Capacitive et Résistive.

Les applications de la tecarthérapie sont multiples et ne se limitent pas aux sportifs de haut niveau qui l’utilisent notamment en cas de blessures pour favoriser la récupération ou encore améliorer la récupération après un entraînement ou une compétition par exemple.

Cette technologie est également utilisée, en complément des manipulations, pour soigner les douleurs récurrentes telles que le mal de dos. Elle trouve sa place de manière générale dans le cadre d’une prise en charge de problèmes musculaires et articulaires.

tecartherapie

Pour qui ?

Il n’y a pas de restriction d’âge si ce n’est les plus jeunes enfants.
Tout le monde (ou presque) peut donc bénéficier de cette technologie.

Dans quels cas utiliser la Tecarthérapie ?

Utilisée sur une zone douloureuse, elle va favoriser l’élimination des contractures musculaires et de la douleur, permettant ainsi au praticien de pouvoir travailler plus en profondeur. On constate ainsi des rééducations/récupérations plus rapides et les patients appréhendent plus sereinement leur prise en charge.

Cette technologie s’utilise sur le dos, les membres mais également dans sur des zones plus difficiles d’accès grâce à des embouts spécifiques qui s’adaptent à certaines parties du corps.

Qu’il s’agisse de tecarthérapie ou de récupération musculaire, la tecarthérapie trouve sa place dans la prise en charge des patients.

tecartherapie

Exemples de pathologies prises en charge :

  • Douleur dorsale, cervicalgie, lombalgie

  • Douleur à l’épaule (tendinite du sus-épineux et de la longue portion du biceps, bursite)

  • Blessures musculaires, douleurs musculaires, étirements ou contractures

  • Inflammation

  • Luxation

  • Fractures

  • Entorses

  • Contusion

  • Douleur au talon, Epine calcanéenne et fasciite plantaire

  • Douleur d’arthrose du genou, syndrome fémoro-patellaire, distorsion

  • Ecchymoses

  • Drainage lymphatique des jambes

  • Affections rhumatismales

  • Arthrose

  • Œdème

Comment se passe une séance de tecarthérapie ?

La séance de tecarthérapie s’effectue à l’aide d’une « machine » qui va stimuler les mécanismes naturels d’auto-réparation du corps humain. Elle s’appuie sur ce que l’on appelle « l’électrophysiologie ».

Les cellules du corps humain sont comme des « piles électriques » :

  • à l’intérieur de la membrane, il y a une charge négative,
  • à l’extérieur, il y a une charge positive.

La différence de potentiel d’énergie doit avoir une valeur fixe en fonction du type de tissu. Dans le cas d’une blessure ou d’une inflammation, par exemple, cette variable peut être modifiée. C’est sur cette différence de potentiel que la machine va agir.

Plus concrètement, le praticien pose une électrode passive ou « plaque » sur le corps du patient puis une autre sur la zone à prendre en charge. Il s’agit d’une technique indolore, provoquant une sensation de chaleur sur la zone prise en charge. Elle va ainsi avoir un effet antalgique quasi immédiat.

Le praticien a la possibilité de régler plus ou moins ce phénomène en exploitant plusieurs effets du corps humain tels que l’hyperthermie (forte chaleur) ou la condensation en fonction des pathologies.

Y-a-t-il des contre-indications majeures ?

L’utilisation est contre-indiquée :

  • chez les personnes porteuses d’un pacemaker ou tout implant électronique

  • pour les femmes enceintes

  • sur une cicatrice récente ou une plaie ouverte
  • chez les personnes ayant des problèmes de thrombose

  • dans le cas d’une paresthésie (perte de sensation) dans la zone à traiter

Fiche infos

Pierre BALLERIO

Ostéopathe D.O.
Fiche infos
2018-07-24T15:46:02+00:0019 juillet 2018|