fracture-poignet-radio-avant-1
fracture-poignet-radio-avant-2
fracture-poignet-radio-avant-1

Les fractures du poignet regroupent les fractures du radius distal isolées ou associées à une fracture de l’ulna (anciennement cubitus). Elles font suite à un traumatisme à haute énergie (accident de la route, accident sportif,…) ou à faible énergie (chute de sa hauteur).

Dans le cas de fracture du sujet de plus de 60 ans, l’ostéoporose peut être un facteur favorisant et il conviendra de réaliser, dans certains cas, une ostéodensitométrie pour le dépistage de l’ostéoporose.

Deux types de traitements existent

fracture-poignet-radio-après
fracture-poignet-radio-après
fracture-poignet-radio-apres

Ostéosynthèse du radius distal

Le but de l’opération est de réduire le déplacement de la fracture et de la maintenir (ostéosynthèse) à l’aide d’une plaque, de broches, … Cette chirurgie est réalisée en ambulatoire sous anesthésie loco-régionale. Elle peut être réalisée de manière différée, dans l’idéal, dans les 7 jours suivants la fracture.

Actuellement, avec l’utilisation des plaques verrouillées anatomiques et la technique mini-invasive1, les suites post-opératoires sont simplifiées : taille de la cicatrice réduite (inférieure à 3cm), absence de drainage nécessaire, mobilisation active immédiate autorisée2 (cf fiche d’auto-réeducation après ostéosynthèse du radius distal), kinésithérapie non systématique après 6 semaines.

Les suites post-opératoires :

  • Les consignes post-opératoires peuvent varier en fonction du type de traitement chirurgical. Il est nécessaire de respecter les consignes données par le chirurgien. Voici un exemple de consignes post-opératoires qui sont proposées après ostéosynthèse des fractures du radius distal par plaque verrouillée.

  • Le pansement est à conserver propre et sec pendant 2 semaines. Les fils seront retirés après le 15ème jour post-opératoire.

  • L’auto-réeducation est à débuter dès le lendemain de l’intervention et pendant 6 semaines. Un feuillet comportant les consignes d’autoréeducation est remis à la sortie du patient. Cette autoréeducation consiste à mobiliser le poignet et les doigts sans force pendant 3 mois.

  • Après 6 semaines, et en fonction de la récupération de la fonction de la main et du poignet, une rééducation avec un kinésithérapeute pourra être prescrite.

  • Concernant la conduite automobile, celle-ci n’est pas indiquée pendant les 6 premières semaines

  • La reprise des gestes de force et de la pratique sportive se fera au 3ème mois en fonction de la consolidation radiologique.

  • Après le 4ème mois post-opératoire, l’ablation de la plaque pourra être envisagée au cas par cas.

Fracture du poignet à 3 semaines
Patiente opérée il y a 3 semaines d’une fracture du poignet (celui ne portant pas de montre). Le résultat est très satisfaisant en terme de mobilité et l’absence de douleurs.
Traitement d’epycondylite latérale (tennis elbow)
Fracture du poignet - cicatrice à 3 semaines
Cicatrice 3 semaines après l’intervention

Complications après fracture du radius distal

Quel que soit le traitement, chirurgical ou non, des complications sont susceptibles de se produire :  le déplacement secondaire de la fracture et sa consolidation en mauvaise position (cal vicieux), la raideur du poignet et la perte de force, la rupture du tendon du long extenseur du pouce, l’algodystrophie, la décompensation d’un syndrome du canal carpien,…

Certaines complications sont spécifiques au traitement chirurgical des fractures du radius distal mais elles restent rares : l’infection, le démontage du matériel et la rupture de tendons fléchisseurs. Pour éviter la rupture tendineuse, l’ablation de la plaque d’ostéosynthèse est proposée à partir du 4ème mois post-opératoire.

Bibliographie

  1. Liverneaux PA. The minimally invasive approach for distal radius fractures and malunions. J Hand Surg Eur Vol. 2018 Feb;43(2):121-130.
  1. Duprat A, Diaz JJH, Vernet P, Gouzou S, Facca S, Igeta Y, Liverneaux P. Volar Locking Plate Fixation of Distal Radius Fractures: Splint versus Immediate Mobilization. J Wrist Surg. 2018 Jul;7(3):237-242.
Fiche infos

Dr Valérie MATTER-PARRAT

Chirurgien orthopédiste
Fiche infos