Surpoids micronutritionA Pâques vous avez constaté une prise de poids et vous n’avez pas réagi de manière déterminée et efficace ; l’été arrive et vous redoutez l’exposition de vos rondeurs hivernales sur la plage.

Il vous faut donc établir un plan de bataille !

Faites une analyse de sang

Outre de renseigner sur l’état de votre métabolisme, cela va dater de manière formelle votre décision de perdre du poids ; le taux de sucre, les triglycérides, thyroïde, cortisol, hormones sexuelles et même de banales carences de fer ou de magnésium qui ont une incidence sur votre moral et par la même votre comportement alimentaire.

Concernant les hormones sexuelles, leur carence à la ménopause et l’andropause est un facteur limitant à la perte de poids.

Faites un semainier alimentaire sur 5 jours

Notez l’heure de vos prises alimentaires, la nature des aliments, le poids visuel (une pomme de terre, un blanc de poulet, un steak haché, une banane etc…) et leur assaisonnement.
A noter des renseignements non directement alimentaires tels que fringales avec leur heure d’apparition, sortie chez des amis, activités sportives et leurs horaires.

Posez-vous « LA » question « pourquoi ai-je des difficultés à perdre du poids ? »

Si vous avez entamé la lecture de ces quelques lignes c’est en effet que vous avez des difficultés à entamer un 1er régime ou à en recommencer un énième.
Pensez-vous avoir un moral un peu friable et notez-vous des grignotages, vous réservez-vous à table ? Êtes-vous stressé(e) au travail ou en famille ; la dimension émotionnelle ou morale de cette boulimie sera à considérer et une ou deux séances chez un psychologue peuvent être d’une bonne aide.

Vous avez fait sans doute déjà des régimes « intégristes » type diète protéinée et à chaque diète vous perdez moins, vous reprenez encore plus vite du poids ?

Une raison simple, la répétition des diètes protéinées crée de l’insulino résistance.

Votre corps surpris par la 1ère diète protéinée a brûlé des graisses d’autant plus facilement que la production de corps cétoniques coupe l’appétit et procure une certaine énergie ; puis s’installe cette insulino résistance qui rend la perte de poids plus difficile.

Tous les autres régimes « à la mode » subissent ce genre de phénomène ; déséquilibrés ils font perdre du poids assez vite mais subissent tous un rebond pour les raisons évoquées plus haut et à cause de la surcompensation métabolique à l’arrêt de ces derniers ;

La reprise des habitudes alimentaires antérieures, sous tendue par un état moral précaire, transforme les « Montignac », « Ducan » et autres régimes californiens en échec personnel et métabolique.

Quelle alimentation alors ?

Revenez à des choses simples

Mangez de plus petites quantités !

3 biscottes WASA léger au petit déjeuner, avec une tranche de jambon dégraissé ou un œuf, et un fruit.
70g de féculents un des deux repas
Un blanc de poulet sans la peau, un steak haché 2 %, un dos de cabillaud.

Limitez les graisses

Limitez fromage, porc, mouton, agneau, bœuf gras (tout sauf rumsteck et haché 2%), sauces et fritures, produits laitiers entiers, beurre 10 g par jour maximum.

Prenez de l’huile de colza ou de noix riche en oméga 3 qui aide à « brûler » les graisses : 1 cuillère à soupe par jour.

Huile d’olive : ne la versez pas à la bouteille ! Achetez un pulvérisateur (10 pressions).

Préférez les sucres lents aux sucres rapides

Téléchargez le tableau des index glycémiques.
Vous préférerez les aliments à index glycémiques bas.

Par exemple :

Les pâtes cuites « al dente » sont plus « lentes » que cuites longtemps.
Préférez le riz basmati au riz de Camargue.
Préférez une pomme de terre au four à une purée
Prenez une banane peu mûre plutôt que très mûre

Soyez attentifs à la cuisson

Viandes en cocotte ou à la plancha plus que poêlée.
Micro-ondes, wok.
Pesez-vous lundi et vendredi (avant le week-end !)

Faites-vous assister par une diététicienne

Ce sont des professionnelles qui vont assurer la mise en place et le suivi personnalisé de votre optimisation nutritionnelle (ce mot est préférable au mot régime qu’il faut bannir car son référencement moral est très négatif).

On parlera aussi de reconfiguration pondérale plus que d’amaigrissement car ce mot a une consonance personnelle négative.

Nous avons la chance d’avoir en nos murs à l’IM2S Mme OLIVIE qui excellera dans cette mission.

et la micro nutrition alors ?

L’honnêteté c’est d’abord de dire qu’on ne maigrit pas avec des gélules ou des plantes (sauf l’éphédra qui est dangereuse).
Et même si on va préciser les effets spécifiques de certains suppléments nutritionnels qui nous semblent intéressants, on ne perd pas de poids sans discipline alimentaire.

LA TYROSINE

Cet acide aminé est précurseur des neurohormones « toniques » du cerveau et des hormones thyroïdiennes.
Indiqué chez les personnes qui ont un métabolisme bas marqué par un faible amaigrissement malgré les restrictions alimentaires.
1 gramme le matin à jeun 45l (marque SOLGAR).
Contre-indiqué en cas d’hyperthyroïdie ou d’hypothyroïdie traitée.
Sources alimentaires : Viande rouge, charcuterie, mozzarella, levure de bière.

LE CHROME

Cet oligoélément améliore la sensibilité à l’insuline (comme la cannelle).
Indiqué chez les personnes diabétiques type 2 notamment avec un syndrome métabolique.
GRANIONS de chrome : 1 par jour pendant 90 jours.
Sources alimentaires : Ail, huitres, moules, œufs, brocolis.

LA CARNITINE

Composé naturel des 3 acides aminés.
Optimise l’utilisation des graisses dans les cellules, ne fait pas tant maigrir pondéralement mais éveille un bruit de fond lié à la mobilisation des graisses de réserves.
Intéressante chez les sportifs chez qui elle permet de réaliser une épargne énergétique globale.
CARNITINE EA PHARMA : 2 cuillère à soupe le matin à jeun ou 2h avant effort.

CLA

Une curiosité très efficace sur les graisses locales (culotte de cheval, bourrelet abdominal).
Issue de la digestion des ruminants vis-à-vis d’un acide gras, l’acide linoléique.
Effet remarquable sur les graisses locales : 2 grammes le matin à jeun.
PURE CLA EA PHARMA : 4 le matin à jeun pendant 60 jours.
Sources alimentaires : Lait, fromage vieilli, viande de bœuf.

LES DRAINEURS

Une famille de suppléments d’autant plus large qu’elle est modestement efficace ; beaucoup de produits « marketing ».
Une seule prescription efficace chez les femmes qui font de la rétention, notamment hormonale.
HEPANEPHROL 6 Ampoules mélangées dans 1,5L d’eau à 4 veinobiase
12 jours avant les règles

Fiche infos

Dr Marc SARAMITO

Médecin

Fiche infos