Pour que l’arthrose ne soit plus une fatalité

arthrose

« J’ai mal au genou, je suis obligé de m’arrêter après 200 m »
« Je ne peux plus monter les escaliers »
« La position assise prolongée m’est impossible »
« Je n’arrive plus à me coiffer »
« J’ai du mal à serrer les objets »…

Ce type de plainte classique du sujet qui souffre d’arthrose au niveau du genou, de l’épaule, de la hanche, de la cheville, du poignet… nécessite souvent la prise d’anti-inflammatoires avec des risques d’effets secondaires… en attendant la prothèse. Depuis quelques années, de nouvelles thérapeutiques ont révolutionné la prise en charge de l’arthrose: la viscosupplémentation et plus récemment les injections de concentrés plaquettaires (ou PRP (Plasma Riche en Plaquettes ou Platelet Rich Plasma)).

Qu’est-ce que la viscosupplémentation (ou injections intra-articulaires d’acide hyaluronique) ?

Toute articulation contient un liquide visqueux appelé liquide synovial. Le constituant majeur de ce liquide synovial est l’acide hyaluronique. Quand l’acide hyaluronique est de bonne qualité, il confère à l’articulation des propriétés de lubrification, il protège les surfaces cartilagineuses et il absorbe les chocs.
En cas d’arthrose, l’acide hyaluronique est de moins bonne qualité, il y a donc une diminution du RÔLE AMORTISSEUR ET LUBRIFIANT du liquide synovial.
La VISCOSUPPLÉMENTATION a pour objectif de rétablir l’équilibre articulaire par des injections intra articulaires d’acide hyaluronique.

Ceci permettra :

  • de soulager les douleurs et donc de diminuer la prise d’anti-inflammatoires et d’antalgiques

  • d’augmenter la mobilité

  • de ralentir l’aggravation de la maladie, et de retarder la chirurgie … voire de l’éviter

Comment ça se passe ?

Simplement en consultation avec 1 ou 3 injections intra articulaires à une semaine d’intervalle, en fonction des produits utilisés et des articulations. Ces injections sont réalisées sous guidage échographique quand cela s’avère nécessaire. Les suites sont simples et la tolérance est bonne le plus souvent.

La prise en charge

par les caisses d’assurance maladie peut être complète, partielle ou nulle.
En effet, il existe des différences entre les produits qui se répercutent sur les tarifs des traitements.
De plus, seuls les traitements pour l’arthrose du genou (1 seul traitement /an et par genou) prescrits et réalisés par un médecin spécialiste (rhumatologue, médecin de médecine physique et de réadaptation ou chirurgien orthopédiste) seront remboursés par les caisses.

Les injections de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) plus efficaces que les injections d’Acide Hyaluronique ?

L’injection de PRP est un traitement novateur et prometteur pour l’arthrose.

Le PRP contient de nombreux facteurs de croissance qui stimulent la réparation du cartilage. Les capacités de régénération du cartilage induites par les facteurs de croissance ont fait l’objet de nombreuses études in vitro et in vivo. Par ailleurs, le PRP permet également, grâce à ses propriétés biologiques, d’inhiber l’inflammation.

Il existe de nombreux kits de préparation de PRP sur le marché, avec des variations en terme de concentration en plaquettes, en globules rouges et en leucocytes, en terme de volume.

Comment ça se passe ?

Après un prélèvement de 20 à 40 ml de sang (prise de sang classique), celui-ci est placé dans un tube stérile. Le PRP est alors isolé par centrifugation puis est réinjecté dans l’articulation. Dans l’arthrose, il faut réaliser 3 injections de PRP à 3 semaines d’intervalle.

La prise en charge

les caisses d’assurance maladie ne remboursent pas ce traitement. Un devis préalable et une facture détaillée seront fournis. Il existe des différences entre les kits de préparation qui se répercutent sur les tarifs des traitements.

Conclusion

L’arthrose n’est donc plus une fatalité que l’on est obligé de subir. Une prise en charge correcte et précoce (incluant les nombreuses mesures non médicamenteuses) permettra de diminuer la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires, de ralentir l’aggravation de la maladie, et de retarder la chirurgie … voire de l’éviter ! …et surtout de continuer ses activités physiques le plus longtemps possible.

De nombreuses études scientifiques montrent une supériorité du PRP par rapport à l’Acide Hyaluronique. Cependant, les deux traitements sont complémentaires, pour un résultat optimal ils ne doivent pas être réalisés en même temps.

Fiche infos

Dr Jean-Marc PARISAUX

Médecin
Fiche infos
2017-12-08T16:32:43+00:00