La hernie discale cervicale

Qu’est-ce qu’une hernie discale cervicale ?

Une hernie discale désigne la saillie à travers une brèche d’une partie du centre mou (ou noyau) du disque intervertébral hors de la paroi qui l’entoure, appelée anneau fibreux. La hernie s’isole alors du reste du disque, sort dans le canal rachidien où elle peut comprimer les racines nerveuses ou la moelle épinière cervicale.

Hernie discale cervicale : quels symptômes ?

La hernie est souvent précédée d’un ou plusieurs épisodes de blocages cervicaux. Lorsque la hernie commence à comprimer une racine nerveuse, une névralgie cervico-brachiale, apparaît. Il s’agit là d’une douleur partant du bas de la nuque et irradiant dans le bras, atteignant parfois la main selon un trajet dépendant du nerf comprimé. Elle peut s’accompagner de perte de force dans le bras et la main, de picotements, d’insensibilité ou de modifications des réflexes.

Un scanner ou une résonance magnétique (IRM) de la colonne cervicale est en général réalisée pour déterminer la taille de la hernie, l’état des autres disques, le calibre du canal cervical et l’éventuelle compression de la moelle épinière. Une électromyographie, examen de l’activité électrique des muscles, ou un examen des potentiels évoqués peuvent également être demandés.

Traitement de la hernie discale cervicale

Traitement conservateur

Le traitement de la hernie discale est en général conservateur en première intention, c’est-à-dire non chirurgical. Il est composé du port d’un collier cervical en mousse (minerve), parfois accompagné d’antalgiques, de décontractants musculaires ou d’anti-inflammatoires oraux, d’une ou plusieurs infiltrations péridurales ou de kinésithérapie. En cas d’inefficacité de ces traitements, de persistance des douleurs et très certainement en cas d’accentuation d’un déficit moteur, une intervention chirurgicale doit être envisagée.

Traitement chirurgical

L’intervention consiste en général en une micro-discectomie par abord antérieur cervical, permettant d’ôter le fragment exclu. L’intervention est souvent associée à la mise en place d’une cage intersomatique, en titane ou en PEEK, qui permet de maintenir la hauteur de l’espace intervertébral et d’obtenir à terme une arthrodèse (fusion osseuse) dans un alignement vertébral optimal. Dans certains cas, la mise en place d’une prothèse discale cervicale, mobile, peut être envisagée (voir cette rubrique)

Convalescence

La douleur disparaît en général rapidement, mais l’inconfort dans la région cervicale peut persister durant plusieurs semaines. Dans certains cas spécifiques, il est possible d’enlever la hernie par voie postérieure sans manipuler le disque intervertébral.

Plus de 90% des patients sont soulagés après l’intervention chirurgicale et peuvent reprendre leurs activités et leur travail. Les patients quittent la clinique 24 à 48h après l’intervention.

Fiche infos

Dr Patrick FRANSEN

Chirurgien orthopédiste - Neurochirurgien
Fiche infos
Fiche infos

Dr Jean TAYLOR

Chirurgien orthopédiste
Fiche infos
2017-12-09T10:23:16+00:00