Médecine Digitale

Opportunités et perspectives de la chirurgie 2.0

Le jeudi 2 mars dernier, l’IM2S, Clinique ostéo-articulaire et ligamentaire, a créé l’événement au Novotel Monte-Carlo, à l’occasion de l’organisation d’une conférence sur le thème de la « Médecine digitale : opportunités et perspectives de la chirurgie 2.0 ». Il s’agissait de sensibiliser le public médical et décisionnaire de Monaco, aux larges implications de la numérisation des métiers de santé, qui bouleverseront les pratiques médicales de demain et qui représentent aujourd’hui une grande opportunité pour les investisseurs.

Lors de cette conférence, s’appuyant sur les travaux de recherche du Dr Ferré, ces perspectives d’avenir ont été abordées en mettant en avant un « système expert d’aide à la décision » ou « système expert de BIG DATA » ainsi que la modélisation. Le Centre Scientifique de Monaco (CSM), extrêmement sensible à ces nouvelles technologies, a de suite soutenu le projet en permettant au Dr Ferré de passer à une phase de déploiement de ce système qu’il continue de développer au sein de Digital-Orthopaedics, en partenariat avec Dassault Systèmes.

Cette conférence a réuni différents experts afin de présenter les techniques qui permettront demain, d’améliorer la qualité des soins aux patients tout en réduisant leurs coûts. Après une introduction du Dr BALLERIO fondateur de l’IM2S, puis du Pr RAMPAL – Président du Conseil d’administration du CSM, se sont succédés, le Dr Ferré – Ancien Président de l’Association Française de la Chirurgie du Pied et à l’initiative de ces travaux de recherches, le Dr Thibaut LEEMRIJSE – Chirurgien orthopédiste et ancien Professeur à l’Université Catholique de Louvain, M. Alban VON LANDEGHEM – pharmacien, business consultant chez Dassault Systèmes, M. Edouard LETE – Directeur Europe de Simulia (Dassault Systèmes), ainsi que M. Eric HALIOUA CEO de Digital-Orthopaedics. Mme Caron, en tant que Présidente Déléguée de l’IM2S, a conclu ces interventions en remerciant le Dr Ferré pour ses recherches et ce projet ambitieux. Elle a également rappelé que la Principauté était résolument tournée vers l’avenir et saurait, à travers l’IM2S et son système de santé, « surfer sur la vague » que représente la numérisation de la médecine.

Le Dr BALLERIO a rappelé, que la digitalisation de la médecine a aujourd’hui un impact direct sur la prise en charge des patients aussi bien du fait de la fréquence de plus en plus grande de la chirurgie ambulatoire (sans hospitalisation) mais également en lien avec la durée plus réduite des séjours. La digitalisation améliore ainsi la sécurité du patient et contribue à de meilleurs résultats pour le patient mais également pour l’équipe soignante.

Un diagnostic à l’aide d’un « système expert »

Le Dr FERRE, a tout d’abord dressé un portrait d’ensemble de la « médecine digitale ».
Il a rappelé la démarche médicale actuelle afin que l’on comprenne mieux les avantages de la digitalisation. Aujourd’hui, le médecin fait un diagnostic et le prouve, puis il mesure les avantages et les inconvénients de chaque traitement afin de choisir celui qui a le meilleur rapport bénéfices/risques. Cette méthode a des limites puisque le médecin est seul pour prendre ces décisions importantes. Les connaissances sont diffuses et des pertes d’information ont lieu à chaque changement de médecin.

La médecine digitale permettra, quant à elle, d’effectuer le diagnostic à l’aide d’un système expert utilisant toutes les connaissances existantes sur les maladies et les données collectées après chaque traitement et suivi de patient. Le bénéfice/risque de chaque traitement pourra ainsi être analysé en amont via la simulation chirurgicale. Durant la période de surveillance, les données seront récupérées de façon permanente afin d’alimenter les connaissances de la maladie grâce à un process appelé « machine learning ». Le Dr FERRE a ensuite expliqué les immenses avantages de la simulation chirurgicale dynamique. Puis le Dr Thibaut LEEMRJISE les a illustrés en montrant que l’analyse des contraintes au niveau d’une cheville permettait, en phase pré-opératoire, d’éviter des échecs chirurgicaux.

M. Éric Halioua, PDG de la société DIGITAL ORTOPAEDICS à Bruxelles a quant à lui mis en avant les opportunités économiques de la digitalisation, en donnant l’exemple des investissements faits, l’an passé aux Etats-Unis, dans le domaine de la santé digitale. Les différents intervenants sont conscients que d’importants investissements sont nécessaires pour passer de la médecine d’aujourd’hui à la médecine de demain. Tous ont cependant espoir que les investisseurs accompagneront cette révolution. Tel que le dit très justement le Dr LEEMRIJSE « Ce n’est que grâce à cela que nous pourrons passer de la chirurgie subjective à la chirurgie probabiliste » et ainsi de « constats d’échecs » à « prévision d’échecs ».

Dassault Systèmes en pointe sur les techniques de virtualisation et de modélisation

Messieurs Alban VAN LANDEGHEM et Edouard LETE, de la société Dassault Systèmes, sont intervenus dans le cadre de leur partenariat avec le Dr Ferré, pour le développement d’un modèle dynamique du pied et de la cheville. Ils ont également exposé la dernière évolution de Dassault Systèmes en matière de simulation du vivant. Très avancé dans le domaine, Dassault Systèmes accompagne des professionnels afin de pouvoir apporter des réponses concrètes à des besoins réels et ainsi de soutenir leur objectif de soutenir l’innovation pour « mieux gérer les expériences en adéquation avec la nature et la vie ».
Et de conclure : « La médecine personnalisée, c’est l’avenir », Edouard LETE, ingénieur chez Dassault Systèmes.

Fiche infos

Dr Bruno FERRE

Chirurgien orthopédique

Fiche infos